Actualités

Partager sur :

Bravo aux 448 nouveaux diplômés ESTACA de la promotion 2022 !

11 mars 2023 Ecole
Vue 967 fois

La remise des diplômes de la promotion 2022 s’est tenue ce samedi 11 mars, en présence de Muriel Lenglin, directrice des Ingénieries Services à Naval Group, marraine de la promotion. Les diplômés se sont retrouvés autour d’un cocktail, précédé d’une cérémonie ponctuée d’interventions d’enseignants, alumni et personnel de l’Ecole.

 

448 nouveaux diplômés : un chiffre record dans l’histoire de l’ESTACA

 

Cette promotion compte :

  • 415 diplômés ingénieurs, dont 15% de femmes (ils étaient 265 diplômés en 2016)
  • 7 Mastères Spécialisés® ‘Air Opération and Maintenance’
  • 17 Mastères Spécialisés® ‘Motorsport Engineering and performance’
  • 9 ingénieurs Systèmes Embarqués et Numériques formés par l’apprentissage


Parmi les diplômés de la formation ingénieur sous statut étudiant, une majorité étaient issus de la filière aéronautique :

  • 169 en filière aéronautique (41%)
  • 145 en automobile (35%)
  • 67 en spatial (16%)
  • 36 en ferroviaire (8%)

Ils sont toujours aussi nombreux à être déjà en activité : 92% sont en poste ou en poursuite d’études un mois avant la remise des diplômes.

 

Une cérémonie riche en interventions :

 

Présidée par Muriel Lenglin, directrice des Ingénieries Services à Naval Group, marraine de la promotion, la cérémonie a été ponctuée de différentes interventions des membres de la directions de l’Ecole et de plusieurs représentants des filières des transports présents pour féliciter les diplômés et témoigner : Alban Galabert, responsable de la filière aéronautique, Antoine Verrier, responsable de la filière automobile, diplômé ESTACA 1994, Pascal Denis, ingénieur ONERA, Marc Ciais, responsable Matériel & Maintenance SNCF SUD AZUR, enseignant et référent de la filière ferroviaire et diplômé 2003, Rémi Taffin, directeur technique moteur ORECA, diplômé ESTACA 1998, Thomas Garnier, enseignant et référent de la filière spatiale et diplômé 2009.

 

La cérémonie s’est conclue par un discours d’Arnaud Marfurt, président de l’ESTACA, diplômé 1997.

 

7 diplômés récompensés lors des trophées ESTACA

 

Cette remise des diplômes a aussi été l’occasion d’une remise de trophées ESTACA aux diplômés qui ont marqué les esprits pendant leur parcours à l’Ecole.

 

Trois catégories étaient proposées cette année : Parcours académique, Engagement environnemental et sociétal, et Rayonnement. Pour chaque catégorie 5 étudiants ont été nominés, parmi lesquels, des primés :

 

  • Catégorie Parcours académique : Hugo DORNIER
    Diplômé de la filière aéronautique à Laval, Il a eu un parcours académique exemplaire à l’ESTACA, ponctué par un semestre à l’université de Linköping (Master Ingénierie aéronautique et spatiale) en 2021. Suite à son stage de fin d’études à l’ONERA, il a fait le choix de continuer sur la voie de la recherche et a continué en doctorat à l’Ecole Polytechnique, toujours pour l’ONERA. Il travaille sur un sujet lié à l'adaptation de maillage appliquée aux turbomachines. Il était aussi engagé dans la vie associative à l’ESTACA, notamment en tant que référent scientifique du projet Green turtle, qui visait à concevoir et créer un robot en forme de tortue capable de ramasser les déchets plastiques dans les océans.
  • Catégorie Engagement environnemental et sociétal : Valentin RULLIER
    Diplômé de la filière ferroviaire à Paris-Saclay, il a œuvré pour un meilleur engagement sociétal au sein de l’Ecole et la prise en compte de l’épanouissement de chacun dans le respect de la diversité des individualités.  Il a d’abord été à l’initiative du pôle humain au sein du BDE qui avait entre autre pour mission de sensibiliser sur les questions de discrimination et sexisme. Puis pour aller plus loin, il souhaité créer une association dédiée à ces sujets : l’association RHEA : Rassemblement pour l’Humain, l’Environnement et l’Avenir. Son but : œuvrer pour un monde plus respectueux de l’humain et de l’environnement en couvrant trois axes : le développement durable, les causes sociétales (discriminations, santé…) et le développement personnel
  •  Catégorie Rayonnement : Chloé PASQUIER, & Arthur JALET-LAUPRETRE exæquo
    Chloé, diplômée de la filière spatiale à Paris-Saclay est cofondatrice du projet POLARIS, un projet à rayonnement mondial qui visait la conception et la construction d’un rover spatial flottant dans le cadre d’une collaboration internationale aux côtés de l’université Purdue (USA) et l’Institut Technique du Costa Rica. Le programme Polaris, réunit une centaine de membres issus de 13 pays différents, Différentes équipes multinationales ont été constituées pour travailler sur différents aspects techniques (propulsion, structure, électronique, design, thermique, simulation). Chloé Pasquier coordonnait tous les projets réalisés par les membres français, dont plusieurs projets intégrés au cursus académique de 3e et 4e année. Ce projet a également permis la réalisation de plusieurs stages pour des étudiants ESTACA pour construire le rover au sein d’entreprises partenaires au Cost Rica.
    Arthur , diplômé de la filière ferroviaire à Paris-Saclay a été très engagé dans la vie associative de l’Ecole et sur différents projets ferroviaires. Il a par exemple présidé le projet Hyperion qui développait une capsule Hyperloop à échelle réduite. Il a aussi été à l’initiative du projet « Poppy le Plot », une série de vidéos de vulgarisation ferroviaire qui remporte un vif succès sur les réseaux et contribue à mieux faire connaitre l’intérêt des métiers d’ingénieurs dans le ferroviaire.



J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.