News

Partager sur :

Les ingénieurs ESTACA préparent le TGV du futur

08 février 2024 Réseau
Vue 253 fois

Des ingénieurs ESTACA travaillent actuellement sur la phase d’essai du nouveau TGVM « Train à Grande Vitesse Modulaire » conçu par Alstom. Ce train modulaire flexible dans sa composition, pourra transporter davantage de voyageurs et offrir plus de confort en consommant moins d’énergie. Mise en service prévue pour 2025 !

TGV M : une nouvelle génération de TGV

Le « TGVM » fait référence au « Train à Grande Vitesse Modulaire ». Il s’agit d’une version du TGV avec des éléments modulaires qui offrent une flexibilité pour ajuster la longueur et la capacité des voitures en fonction de la demande et des besoins spécifiques sur les différents trajets. Ces trains modulaires peuvent être assemblés ou désassemblés en fonction des exigences du service ferroviaire.

Il s’agit d’un projet de grande ampleur qui a démarré en 2018 avec le design du train, puis des essais de structure et une première mise en production en 2021. En 2022, la phase de préparation des trains d’essais a démarré avec des premiers roulages à La Rochelle puis sur anneau d’essais en République Tchèque.

Depuis juin 2023, le TGVM est entré dans sa campagne d’essais sur le Réseau Ferré National (RFN) avec une montée à 320km/h, qui sera sa vitesse commerciale (essais des freins, traction et dynamique ferroviaire) avec une mise au point des équipements de sécurité. La mise en service du TGVM est prévue pour 2025

 

Les diplômés ESTACA en première ligne sur la phase d’essais du TGV du futur

Plusieurs diplômés ESTACA travaillent sur la phase d’essais du TGVM. Deux d’entre eux racontent leur expérience :

 

Arnaud Pourty, diplômé ESTACA 2015 est Train manager TGVM chez Alstom à La Rochelle. Dans le cadre des essais du TGVM, il est responsable opérationnel du train et des équipes de bord. Il a participé aux essais du TGVM à Vélim en République Tchèque sur l’anneau de vitesse ainsi que sur voie d’essais Alstom à La Rochelle. Il s’occupe de la gestion de la configuration du train en version tube technique, aménagement à bord, sécurité du personnel, préparation des roulages, de la formation des conducteurs (conduite si nécessaire), il assure la disponibilité du train et assure le management du dépannage en ligne. Sa mission principale est de mener à bien tous les roulages pour terminer la mise au point du TGV et le faire homologuer auprès des organismes certificateurs.

 

« Vivre la mise en service commerciale d’une nouvelle génération de TGV n’arrive que tous les 10-15 ans, y prendre part est une chance incroyable ! Encadrer les équipes à bord pour mener à bien la campagne d’essais est un challenge humain et technique captivant. Chaque jour est une nouvelle aventure jonchée d’aléas qui ne rendent que plus grisant le métier. La forte médiatisation des avancées du projet nous impose de plus un cadre exigeant et rigoureux. Mais entre passionnés (et parfois entre anciens camarades de l’ESTACA), on est toujours motivés pour contribuer à développer l’avenir du ferroviaire. En 9 ans, je n’ai encore jamais vraiment eu le sentiment d’aller au « travail » ! Et cette année, j’ai pu réaliser un rêve d’enfant en conduisant ce nouveau TGV pour ses premiers tours de roues. »
explique Arnaud Pourty
 

Romain Leguéré, diplômé ESTACA 2021 est « Troubleshooter », Ingénieur validation TGVM, il accompagne le train et assure son bon fonctionnement lors des essais. Sa mission est de le mettre dans la configuration attendue pour les essais, de l’y maintenir et de faire face aux différents bugs et nombreuses pannes au cours des essais. Son rôle est de les régler ou de les contourner afin que le train reprenne les essais au plus vite.

Cet enjeu est particulièrement important lors des essais sur les voies SNCF puisqu’il roule au milieu des trains de voyageurs. Certaines anomalies peuvent contraindre les essais à s’arrêter en ligne. L’objectif est de ne pas engendrer de retards importants sur les trains de voyageurs, d’où l’importance de dépanner au plus vite.

 

« J'apprécie le fait de travailler au plus près du train. Je pourrais compter sur mes doigts le nombre de jours où je n'étais pas sur le train d'essais. Les journées ne se ressemblent jamais, chaque jour apporte son lot de nouvelles anomalies à investiguer. Le train est un système ultra complet, on peut donc travailler dessus pendant des années en apprenant de nouvelles choses chaque jour.  »
explique Romain Leguéré
 

Un puissant réseau de diplômés ESTACA

Les diplômés ESTACA travaillent dans des secteurs variés et occupent des postes très divers dans les différentes filières des transports. Entrer à l’ESTACA c’est aussi bénéficier de l’expérience et de l’appui des anciens élèves. Par exemple les étudiants de 5e année filière ferroviaire ont visité Alstom à la Rochelle début janvier 2024, ils ont été accueillis par 7 ingénieurs ESTACA qui travaillent aujourd’hui chez Alstom. Il n’est pas rare que les alumni se rencontrent autour de missions communes dans le cadre de leurs activités professionnelles comme ici sur les essais du TGVM.

 

« Passer par l’ESTACA nous donne un certain état d’esprit, celui d’apprendre à se donner les moyens de réussir et chercher l’autonomie en permanence. Nous avons acquis les bases techniques nécessaires pour comprendre les systèmes qui nous entourent et prendre les bonnes décisions au bon moment, notamment en terme sécuritaire. Un réseau et des camarades passionnés qui nous permettent d’avancer en vivant des expériences uniques avec une famille ferroviaire, c’est aussi ça l’ESTACA !  »
Arnaud Pourty
 
« A bord, il est très important d'être soudés et de travailler en équipe. C'est comme ça que je travaillais à l'ESTACA et c'est comme ça que je continue de travailler.  »
Romain Leguéré
 

Aux côtés d’ingénieurs, d’experts, des bureaux d’études aux ateliers d’assemblage, découvrez le nouveau TGV-M, le train du futur, actuellement en phase d’essais. Des diplômés ESTACA apparaissent à l’image !




2
J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.