Actualités

Partager sur :

Un planeur éco-responsable

08 février 2023 Ecole
Vue 384 fois

 
Rendre la pratique du planeur plus propre, telle est l’ambition du projet Ouranos de l’association Flying west dont l’objectif est de faire découvrir le monde de l’aéronautique par le biais de projets techniques, d’activités, de sorties... Une dizaine d’étudiants de l’association Flying west s’est lancée dans la restauration et l’électrification du système de décollage d’un planeur biplace datant de 1964, un WA-30 Bijave. L’objectif est double : donner une seconde vie au planeur, et apporter une solution innovante en permettant un décollage autonome sans faire appel à des moteurs thermiques.

 

Une technologie innovante pour une pratique du planeur plus propre

 

Le vol en planeur est une activité très neutre sur le plan énergétique sauf pour le décollage, l’objectif est de rendre l’activité encore plus propre. Jusqu’à présent pour faire décoller un planeur, il est soit tiré à l’aide d’un treuil, soit remorqué par un avion. Le treuil est la solution la plus pratiquée depuis quelques années mais les planeurs Bijave ne peuvent pas en être équipés. Beaucoup d’entre eux sont donc condamnés à rester au sol. Le projet Ouranos consiste à restaurer un planeur, actuellement inexploitable, et de le rendre autonome dans le lancement avec un dispositif d’envol innovant à moteur électrique.

 

Dans un premier temps, les étudiants restaurent le planeur WA-30 Bijave, le remettent en état de vol puis dans un second temps ils implémenteront un moteur électrique sur chaque aile avec des hélices repliables. Les moteurs seront implémentés sur l’arrière de l’aile, sur les bords de fuites afin de réduire la trainée. Ce type de moteur électrique présente plusieurs avantages : il est plus respectueux de l’environnement, plus léger et moins couteux que le thermique.

 

Un projet complet pour mettre en pratique les notions vues en cours

 

Plusieurs projets PITA (Projets d’Ingénierie Technologiques Associatifs) sont associés au projet Ouranos de Flying West. Il s’agit de projets d’innovation proposés par des associations étudiantes pour mener des études techniques qui s’intègrent dans le cursus des étudiants.

 

Les étudiants de 3ème année travaillent sur l’allégement du cockpit, la conception CAO (Conception Assistée par Ordinateur), le dimensionnement du moteur ou encore la batterie…

 

Les étudiants de 2ème année sont amenés à travailler sur le support moteur sur l’aile, sur la législation, la réglementation et la conception des winglets, un dispositif permettant d’améliorer la finesse perdue en posant les moteurs…

 

Ce projet permet de mettre en pratique les notions vues en cours et fait appel aux connaissances acquises lors des cours de résistance des matériaux, mécanique des systèmes, mécaniques des fluides, technologie des mécanismes, Conception Assistée par Ordinateur, électricité…

 

Selon Mathis, étudiant en 2ème année et responsable du projet Ouranos :

 

« L’année 2022-2023 permettra de restaurer le planeur tout en avançant sur la partie développement avec les projets d’ingénierie intégrés à la formation (PITA). En 2023 - 2024 nous implanterons la motorisation électrique et les supports moteurs avec l’ensemble du pack batterie dans le fuselage. Enfin, afin de faire voler l’appareil, un dossier devra être déposer pour le faire certifier par la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile). Nous espérons pouvoir faire voler notre planeur courant 2025 ».

 

flyingwest@estaca.eu 

https://www.instagram.com/flying_west/?hl=fr

https://www.instagram.com/projetouranos/?hl=fr

 

.




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.